Chefs-d'oeuvre de la marqueterie sous la Renaissance italienne par Luca Trévisan

Chefs-d'oeuvre de la marqueterie sous la Renaissance italienne

Titre de livre: Chefs-d'oeuvre de la marqueterie sous la Renaissance italienne

Éditeur: Hazan

ISBN: 2754105603

Auteur: Luca Trévisan


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Luca Trévisan avec Chefs-d'oeuvre de la marqueterie sous la Renaissance italienne

La grande aventure artistique de la Renaissance italienne entre XVe et XVIe siècle a connu un chapitre important et, cependant, méconnu : celui de la marqueterie. Ce phénomène artistique, extrêmement raffiné par sa technique et ses contenus culturels, a épousé l'évolution des arts majeurs - la peinture, la sculpture et l'architecture. Elle en a suivi les développements théoriques ainsi que les spéculations intellectuelles. Un des maîtres les plus significatifs dans ce domaine était Fra' Giovanni da Verona, marqueteur, mais aussi architecte, enlumineur et sculpteur, parfaitement au courant des nouveautés artistiques de son époque. Le cycle admirable de Santa Maria in Organo à Vérone, que Vasari définit « la plus belle sacristie de toute l'Italie », est un exemple paradigmatique de la marqueterie à la Renaissance. Il révèle un langage artistique maitrisant entièrement la perspective et conscient des développements récents du savoir artistique et humaniste. On retrouve facilement certaines de ses formes géométriques dans le célèbre traité De Divina Proportione, rédigé à la même époque par le mathématicien Luca Pacioli. Entre autres exemples de liens étroits entre marqueterie et arts majeurs, on citera le plus célèbre des studiolo marquetés du Quattrocento : celui de Federico da Montefeltro à Urbino. A l'époque, Urbino a été sans doute un des berceaux de la culture mathématicienne et artistique, où des artistes comme Piero della Francesca ou le cité Luca Pacioli purent pleinement s'exprimer. Une campagne photographique réalisée spécialement pour l'ouvrage magnifie les détails des marqueteries et leur extraordinaire complexité technique et artistique. Le livre se focalise sur le développement de cet art entre XVe et XVIe siècle, en parcourt les différentes déclinaisons régionales - de la Lombardie à la Vénétie jusqu'à Naples et à la Sicile -, tout en pointant l'appartenance commune à un seul climat culturel et artistique cosmopolite : celui qui réunit tous les ...